Plantons la Forêt Comestible !

Projet financé par :

   

Le réchauffement climatique et les conséquences qui en découlent (augmentation de la chaleur en ville, perte de la biodiversité…), nous ont poussé à proposer à la ville de Chenôve l’implantation d’une forêt comestible.

La mise en place de cet îlot de fraîcheur est une solution pour les villes qui favorise des refuges pour la biodiversité, créer des espaces d’ombres et rafraîchissants ou encore l’absorption de dioxyde de Carbone. La création de cet espace avec les élèves permet de s’approprier les lieux en tant qu’habitants du territoire et de prendre conscience des enjeux écologiques.

Pour : Grande section de maternelle – CP
Objectifs pédagogiques
  • Créer un vécu émotionnel riche avec la nature ;
  • Prendre conscience de l’importance de la biodiversité ;
  • Comprendre le rôle des animaux et leurs habitats ;
  • S’approprier son espace de vie pour mieux le respecter ;
  • Découvrir la diversité des plantes comestibles et leurs intérêts.

Déroulé

Nous proposons un cycle de 3 séances de 2 heures chacune. Les deux premières séances se dérouleront dans votre établissement, et la troisième séance se déroulera en extérieur pour la plantation de la forêt comestible.

Séance 1 : Recueil de représentations et présentation du projet

– Photolangage :  s’exprimer sur leurs représentations des thématiques du projet tels que la biodiversité, le dérèglement climatique, lien social, santé… 
– Le jeu du carbone permettra d’appréhender l’effet de serre et de comprendre l’action de l’homme sur le dérèglement climatique.
– Des pubs des années 30 seront proposées pour analyser les conséquences du dérèglement climatique et introduire la notion d’adaptation.

Séance 2 : Biodiversité et trames vertes

« Végétalisons la Ville ! » : 4 groupes sont créés au sein de la classe pour jouer à un grand jeu servant de fil conducteur à la séance avec différents défis :
Questions vrais/faux ou défis « Tabous » sur des connaissances liés à des animaux vivants en ville et des aménagements favorables à leur présence
– L’évolution du paysage  pour découvrir les différentes strates des végétaux présents dans la Forêt Comestible,
– Une haie champêtre à toutes saisons : un jeu de devinettes pour découvrir les intérêts pour les animaux de planter des haies,
– Le réseau internet de la Forêt : une activité pour comprendre comment les plantes communiquent entre elles.

Séance 3 : Plantation de la forêt comestible

Pour cette séance sur la plaine Herriot, la présence de parents peut être bénéfique : vivront ainsi  avec leur enfant la plantation de la forêt comestible et pourront ainsi créer un affectif avec cet espace.

3 ateliers tournants permettront aux enfants de planter un espace de la forêt comestible et par des activités ludiques, découvrir les plantes comestibles.

Pour : CM1 – CM2 – 6ème
Objectifs pédagogiques
  • Comprendre et appréhender les conséquences du dérèglement climatique sur notre territoire ;
  • Créer un vécu émotionnel riche avec la nature ;
  • Prendre conscience de l’importance de la biodiversité ;
  • Comprendre le rôle de l’arbre et de la forêt ;
  • S’approprier son espace de vie pour mieux le respecter ;
  • Découvrir la diversité de plantes comestibles

Déroulé

Nous proposons un cycle de 3 séances de 2 heures chacune. Les deux premières séances se dérouleront dans votre établissement, et la troisième séance en extérieur pour la plantation de la forêt comestible.

Séance 1 : A la découverte des plantes de la forêt comestible (en classe)

Introduction de la séance : en groupe, narration de l’histoire « Un Nouveau Monde » évoquant l’histoire d’un homme qui décide de quitter sa ville. Trop polluée, il recherche une nature préservée.

– Activité 1 : Photo-langage « Qu’est-ce que j’aime ou je n’aime pas dans la ville ? » –  A partir de photos et leurs représentations initiales, les enfants se posent des questions sur le thème de la nature en ville.
– Activité 2 : L’éveil corporel de la graine – C’est un mime qui permet de comprendre le cycle de vie d’une plante.

3 ateliers tournants :

– Activité 3 : Sac à toucher – Par le toucher, les enfants découvrent les différentes parties d’une plante.
– Activité 4 : Dégustation – Ils découvrent des aliments qui poussent dans la forêt comestible.
– Activité 5 : A l’aide d’un mime collectif de l’arbre, les enfants identifient les besoins d’une plante. 
– Activité 6 : évaluation orale, en classe entière, permettra de vérifier les connaissances acquises. 

Séance 2 : Les copains de la forêt (en classe)

Activité 1 : Une histoire introductive permet aux enfants de retrouver les animaux de la forêt. 

3 ateliers tournants :

– Activité 2 : A l’écoute des animaux –  Ouvrez grand les oreilles, à quel animal appartient ce cri ? 
– Activité 3 : Parcours de motricité –  Echauffez-vous et mettez-vous dans la peau d’un hérisson, d’une mésange ou d’un ver de terre ! 
– Activité 4 : Class’Animaux  –  1, 2, 3, 4… 6 pattes, de quelle famille appartient cette petite bête ?
– Activité 5 : Une activité manuelle résumera tout ce que l’on a vu durant les 2 séances.

Séance 3 : Plantation de la forêt comestible

Pour cette séance sur la plaine Herriot, la présence de parents peut être bénéfique.  Ils vivront ainsi  avec leur enfant la plantation de la forêt comestible et pourront créer un affectif avec cet espace.

3 ateliers tournants permettront aux enfants de planter un espace de la Forêt Comestible et par des activités ludiques, de découvrir les plantes comestibles et la pollinisation. 

Activité 1 : Atelier plantation –  Par binôme, les enfants mettent la main à la terre pour participer à la création de la Forêt comestible. 
Activité 2 : Invisibles mais utiles –  Les mains dans la terre, ils recherchent les cartes des décomposeurs et les replacent grâce à leur forme sur un plateau montrant comment une feuille se décompose
Activité 3 : Course au nectar –  Cette activité conceptuelle met les enfants dans la peau des abeilles. Ils comprennent le fonctionnement de la pollinisation.

Démarche pédagogique

Pour sensibiliser les enfants à l’environnement, il nous paraît essentiel de varier les activités proposées (ludiques, artistiques, sensorielles, naturalistes, scientifiques…). L’alternance de ces approches au cours d’une même séance permet de faire appel à toutes les facultés des élèves. 

Sensibiliser les enfants à leur environnement passe ainsi par la création d’un rapport sensible mais aussi intelligent à ce qui les entoure. En favorisant l’apprentissage par le plaisir,  nous visons à ce que les enfants acquièrent des connaissances sur le milieu choisi, tout en passant des moments riches individuellement et collectivement.Notre démarche s’appuie aussi sur l’utilisation de supports pédagogiques qui permettent de rendre le public acteur de ses découvertes. En  tant qu’éducateur à l’environnement, nous faisons en sorte que notre discours soit adapté à l’âge de notre public et à ses connaissances et soit en lien avec le programme scolaire.

Public concerné

Pour les écoles de Chenôve uniquement.